IFIC

Nouvelle classification de fonctions et nouveaux barèmes (IFIC)

Cela fait 20 ans que le projet de nouvelle classification de fonctions pour les soins de santé a démarré avec l’objectif d’avoir une classification de fonctions analytique et une revalorisation des barèmes.

20 ans de travail paritaire dans lequel la CNE a été un réel moteur, allant chercher sa force de négociation dans la consultation des travailleurs via leur délégation.

Le temps nécessaire pour passer de l’inventaire de ce qui existait à l’implémentation du nouveau modèle, aujourd’hui.

Les délégués CNE seront formés pour pouvoir informer et aider les travailleurs dans leur choix.

Les secteurs concernés sont

Les secteurs concernés par ce changement sont :

  • les hôpitaux
  • les soins à domicile
  • les maisons médicales
  • les services du sang de la Croix Rouge de Belgique
  • les centres médico-pédiatriques
  • les centres de psychiatrie légale
  • certains centres de revalidation

Tapis de fonctions

Pour arriver à 218 fonctions de référence classées en 6 départements, 14 familles, 20 classes, il a fallu passer par différentes étapes :
  • réaliser un inventaire de toutes les fonctions existantes dans le secteur 
  • décrire chaque fonction de manière précise
  • les pondérer sur bases de critères bien définis.
Le système de classes constitue la base d’un système de rémunération neutre et objectif, basé sur le principe « à travail égal, salaire égal ».

C’est la classe qui définit la rémunération et non le diplôme du travailleur.

Modèle salarial

Il est le fruit d’un travail minutieux de rapportage (enquête et analyse) d’une étude salariale dans le secteur soit 100.672 travailleurs (67,28% des travailleurs du secteur)  et environ 70% de la masse salariale dans l’échantillon final. C’est donc une bonne représentativité de l’échantillon servant de base aux simulations de coûts.

C’est ce qui a permis une confirmation des données relatives à la politique salariale actuelle et à l’applicabilité de la classification sur le terrain.

La négociation du modèle salarial a dû tenir compte de différents critères et exigences.

Il est :
  • un ensemble cohérent, progressif, équilibré, équitable, attrayant
  • basé sur des principes admis paritairement tels que la progression plus rapide en début de carrière par exemple, une progression plus longue (35 ans au lieu de 29)

Implémentation

La nouvelle classification de fonctions et les nouveaux barèmes entreront en application en plusieurs phases

Le coût total, pour couvrir la différence entre les barèmes actuels et les barèmes cible, est estimé à plus de 400 millions d’euros.

La première phase représentera 18,25% de la différence, soit 65 millions.

La seconde phase suivra directement, en fonction du rapportage de la première phase et du budget encore disponible.

Les phases suivantes ne sont pas encore déterminées.