Une bonne santé, un bon salaire et un bon boulot

Une bonne santé, un bon salaire, un bon emploi : c’est ce que nous vous souhaitons, à vous et à vos proches, pour 2017.
 
VŒUX PIEUX ?

Ces souhaits sont-ils des paroles en l’air, répétées sans y réfléchir ? Ou de simples formules de politesse ? Aurions-nous oublié que nous avons un gouvernement MR - N-VA qui coupe sévèrement dans les soins de santé, et veut bloquer les salaires? Ou que la Loi Peeters veut nous faire travailler plus pour gagner moins, et qu’il n’y a clairement pas d’emploi pour tout le monde ?
 
C’EST POSSIBLE !

Non : nous savons bien tout cela. Mais nous savons encore mieux qu’il serait possible d’augmenter sensiblement tous les salaires, de créer beaucoup de bons emplois et d’améliorer notre santé et notre bien-être.

Faut-il pour cela tout chambouler, ou attendre 30 ans ? Non, c’est possible,  simplement, en laissant une vraie chance à une négociation libre.
Les entreprises ont reçu et vont recevoir beaucoup d’argent (lire page  6) : une part de cet argent doit aller aux travailleurs : que ce soit en amélioration des salaires ou en réduction collective du temps de travail sans perte de salaire – comme nous venons de le faire chez AUTO 5 (pages 4 & 5).
 
Et la bonne nouvelle, c’est que réduire votre temps de travail ou augmenter vos salaires (de 3%, par exemple), ce n’est pas seulement bon pour vous (et vos proches) : c’est bon pour l’économie, l’Etat et la Sécu.

L’austérité, appliquée férocement par les Etats européens depuis 2010, et que le gouvernement Michel pousse jusqu’à la caricature, ça ne marche pas ! (page 7). Par contre, de bons salaires améliorent les recettes de l’Etat et de la Sécu, et donnent de l’oxygène à la consommation, donc à l’emploi.

Bref, il n’y a aucune raison pour ne pas améliorer, en 2017, nos salaires, l’emploi et notre bien-être. Aucune… sauf le fanatisme politique du MR et de la N-VA.

Mais nous serons plus forts que ça ! Bonne année à toutes et tous !
Felipe Van Keirsbilck,
Secrétaire général.