Bien joué, Charles !

Cet été, j’ai réalisé un vieux rêve : 6 semaines autour du monde sur un voilier magnifique prêté par un ami. Pas d’Internet, pas de radio, pas de nouvelles du pays : un pur bonheur.
C’est donc à mon retour que j’ai découvert l’accord de l’été de ton gouvernement. Et je voulais vraiment t’en féliciter. D’abord pour le culot d’avoir osé mettre en avant ce truc des « emplois vacants ». Quand on a lancé ça, avec des copains de la FEB, on pensait que ça ne passerait pas, dans un pays où il y a 100 demandeurs d’emploi pour un poste. Je leur avais dit « C’est trop gros, ce truc !
Il va bien y avoir un journaliste sérieux qui prenne les chiffres officiels, qui rappelle que selon le Forem, sur les 140.000 soi-disant
« emplois vacants », seuls 5.100 correspondent à des vrais postes qui n’ont pas trouvé preneur. Le reste (95%, quand même),
c’est du pipeau !».

Mais non ! C’est passé comme une lettre à la Poste ! On a retourné la réalité comme une chaussette : le problème n’est plus qu’il y a des centaines de milliers de personnes qui n’ont pas d’emploi, le problème c’est que nous, pauvres patrons :-), on doit chercher un peu pour trouver des gens qui acceptent de bosser à nos conditions. Bon sang, Charles, ça devient trop facile, faudrait quand même que t’aies une vraie opposition, non ? Tu vas te ramollir (je rigole, je sais que tu fais du sport !).

Mais le plus culotté de tout, c’est votre décision d’interdire la prépension (oui oui, je sais, on doit dire « RCC ») avant 60 ans, même dans les cas de restructurations ! Faire ça 3 mois après que nos copains du C.A. de Carrefour (tiens, comment va Sabine ?) aient balancé plus de 1.000 jobs, c’est gonflé ! Au prochain gros dégraissage, au lieu de faire 1.000 prépensionnés, ça fera 1.000 chômeurs. Moi, tu sais bien, je m’en fous. Mais ce qui est dingue, c’est qu’il n’y a pas un seul média important qui explique aux gens que la prépension ça coûtait moins cher à l’Etat et à la Sécu, vu que c’est l’entreprise qui licenciait qui devait payer le complément. Donc votre décision, en vrai, c’est jackpot pour les grosses boîtes qui auront envie de licencier en masse. Franchement, bien joué, petit. J’en suis resté sur le cul… et le silence des médias là-dessus ! Je parie que vous n’avez même pas besoin de les payer pour ça.
J’ai bien aimé aussi la dégressivité des allocations de chômage. C’est cool. Tu vas voir : on va virer des gens comme on aura envie, ils n’auront pas droit à la prépension donc ce sera le chômage direct, puis on baisse leur allocation pour qu’ils crèvent de faim, et ils reviendront chez nous à genoux pour mendier un mini-job payé au lance-pierre, et nous on s’en foutra plein les poches !
C’est super bien pensé.

Mais bon parfois je me demande si vous ne poussez pas le bouchon un peu loin. Moi, si je dirigeais un syndicat au lieu de mon agence en créativité fiscale (oui oui, je sais, je devrais écrire fraude fiscale, mais bon, entre nous on se comprend – tiens comment va Armand ?), je pense que je vous rentrerais dedans,
et que tu irais bien vite te cacher dans les jambes de Bart.
Bon sang Charles, si les gens commençaient à piger comment vous les entubez depuis 4 ans, tu imagines leur réaction ?

Donc fais un peu attention quand même – mais bon c’est vrai
qu’il y a eu le foot, le tennis et les pitreries de Théo pour distraire le populo. Et pour nous, tout ce qui est pris est pris : après nous
le déluge, comme on dit toujours à l’apéro.
 
Donc bravo. Vous êtes gonflés. Et tu sais que si ça tourne mal,
si Bart te jette (sans prépension ha ha ha) tu peux toujours compter sur nous : il y a plein de places dans des Conseils d’Administration pour toi, tu ne finiras pas sur la paille !

Allez, je te laisse. Moi je dois aller commander ma nouvelle Porsche : tu as vu qu’on en vend une toutes les deux heures en Belgique ! Et vous, vous arrivez à culpabiliser les chômeurs et les travailleurs, « qui coûtent trop cher » ! Y a pas à dire, travailler pour la N-VA, c’est assez puant, mais qu’est-ce qu’on rigole ! Continuez comme ça les gars !
Georges-Henri Dupèze - PDG
Tax Creativity International