Qui sommes-nous ?

Avec près de 170.000 affiliés (dont une majorité de femmes et un tiers de moins de 35 ans), la Centrale nationale des employés (CNE) est la plus importante centrale syndicale en Belgique francophone. La CNE compte plus de 8000 militants, actifs dans plus de 1600 entreprises. Plus de 120 personnes sont à votre service dans 11 secrétariats régionaux, ainsi qu’au Secrétariat général.
La CNE est présente partout à Bruxelles, en Wallonie et en Région de langue allemande. Elle y organise et défend les employés et les cadres de tous les secteurs privés (et dans certains cas les ouvriers également) :
  • le non marchand (hôpitaux, maisons de repos, universités, aide à la jeunesse, petite enfance…)
  • les services aux entreprises : informatique, nettoyage, commerce de gros, gardiennage, garages… qui relèvent de la CPAE (Commission paritaire auxiliaire pour employés), ainsi que d’autres secteurs de services : logistique, distribution de médicaments, secrétariats sociaux, transports et logistiques etc.
  • le commerce (grande distribution et commerce de détail)
  • l’industrie (sidérurgie, chimie, gaz-électricité…)
  • les finances (banques et assurances)
La CNE est affiliée à la Confédération des syndicats chrétiens de Belgique, la CSC, au sein de laquelle d’autres centrales défendent les ouvriers et les agents du service public. La CSC totalise 1.600.000 affiliées et affiliés, ce qui en fait d’assez loin le plus grand syndicat du pays.
La LBC (Landelijke bedienden centrale), regroupant les employés et cadres du secteur privé néerlandophone, est également affiliée à la CSC (ACV en néerlandais) et compte plus de 300.000 membres. Nous coopérons en permanence avec nos amis de la LBC, et autant que possible aussi en front commun avec le SETCa, qui représente les employés au sein de la FGTB.

Liberté, solidarité, égalité

La CNE est une centrale pluraliste, wallonne et bruxelloise, indépendante des partis politiques. Elle défend des valeurs de démocratie, de justice sociale, de solidarité, de participation des travailleurs et d’égalité. Elle entend concrétiser ces valeurs à travers son projet social.
Les options de la CNE sont prises librement, au sein d’instances démocratiques : en Congrès ou en Comité National, dans lesquels les militantes et militants d’entreprises (c’est-à-dire non payés par la Centrale) sont majoritaires. La gestion courante est assurée par un Bureau National et un Bureau Journalier dans lesquels ces militants sont présents à parité avec les permanents.
Les cotisations syndicales payées mensuellement par chaque affilié, qu’il soit actif ou non actif, constituent l’essentiel des ressources financières de la CNE, et donc la base de notre force sociale. Ce système de financement assure l’indépendance de la CNE.

Femmes, cadres, jeunes : la CNE, c'est aussi vous

Chez certains, l’image du syndicalisme n’a pas été mise à jour depuis un demi-siècle ; le syndicalisme serait encore une affaire d’hommes, essentiellement des ouvriers. La CNE prouve chaque jour, dans la négociation, les services aux affiliés ou dans le conflit, que cette image est bien dépassée.
Les cadres sont nombreux à avoir compris qu’ils sont bien dans le même bateau que les employés de leur entreprise – et que le statut envié de « cadre » se paie parfois bien cher, au bout du compte. Aussi sont-ils très nombreux à adhérer au GNC, groupement de la CNE qui accueille les cadres. Ces derniers bénéficient des mêmes services que les employés de leur secteur, mais un certain nombre de spécificités de la situation de cadre sont prise en compte (par exemple, certains cadres demandent que leur affiliation reste anonyme). Le GNC est de très loin la principale organisation représentative des cadres en Belgique francophone, et gagne à chaque fois plus nettement les élections sociales, tous les 4 ans.
Les femmes aussi sont chez elles à la CNE : elles assument la moitié des mandats dans les principales instances de décision, sont plus de 40% parmi les permanents grâce à une politique volontariste d’embauche, et disposent d’une structure d’action, de formation et de revendication pour les militantes au sein de la CNE : Action Femmes CNE.

Le Droit de novembre 17