Ultime conciliation à la Résidence l'Elysée ce 9/10/17

L’Elysée, demain un hospice


Les organisations syndicales ont été conviées en conciliation lundi 9 octobre à 14h pour présenter une proposition d’organisation horaire.

Les propositions d’organisation du travail des organisations syndicales sont imparables, le projet :
  • maintient les 29 ETP éducatifs, répond aux contraintes extérieures des départements, des parents et des organismes de contrôle,
  • respecte le biorythme des résidents et des travailleurs,
  • permet un encadrement de qualité,
répond à l’obligation d’organiser des projets de qualité en fonction de chaque résident…

L’employeur, incapable de défendre sa propre argumentation a dû se faire accompagner de son secrétariat social, Securex. Celui-ci n’était pas non plus en capacité de démonter le projet d’organisation du travail fait par les organisations syndicales.
La seule réponse de l’employeur fut de déclarer que dans le projet des organisations syndicales, il manquait la transformation des temps pleins en temps partiel !!

Inacceptable !


Celui-ci propose donc de licencier 6 travailleurs et de ne garder que 3 travailleurs  à temps plein et d’obliger ceux-ci à devenir travailleur volant, c’est-à-dire de déstructurer leur vie privée.

Il est clair que la volonté de cet employeur est de réduire à néant l’encadrement éducatif, quitte à transformer l’Elysée en garderie !

Ce mépris des personnes handicapées, ce mépris des professionnels du secteur, cette façon de salir tout un secteur confirme que nous avons affaire à un employeur voyou.

Le SETCa et la CNE ne laisseront pas des personnes fragiles et des travailleurs à la merci de businessmen du handicap.

Les actions continuent, un préavis sectoriel qui cible les  APC Maisons d’hébergement a été déposé ce 10 octobre.

Ce communiqué de presse "Ultime conciliation à la Résidence l'Elysée ce 9 octobre à Bruxelles" est également disponible en pdf

Le Droit de l'Employé - décembre2017