Réseaux hospitaliers

Le front commun syndical reçu par le gouvernement wallon la veille de l’adoption du projet de décret

Ce mercredi 23 janvier, le Ministre Président W. Borsu, les Ministres A. Gréoli et V De Bue ont reçu le Front commun syndical privé – public du secteur hospitalier. 
Cette rencontre répond à de nombreuses demandes pressantes concernant la mise en œuvre régionale de la Réforme hospitalière initiée par Maggie De Block au Fédéral. Pour rappel, cette Réforme vise à obliger tous les hôpitaux à se rassembler au sein de Réseaux hospitaliers d’ici la fin de l’année !

Un avant-projet de Décret, passé en première lecture, prévoyait que la structure faîtière devait avoir un statut d’ASBL. Les syndicats du secteur public ont vivement contesté ce projet, y voyant une première étape vers la privatisation des hôpitaux publics.

Le Gouvernement a annoncé aujourd’hui avoir adapté le texte pour y intégrer plus de souplesse, et a donc répondu positivement à la critique du secteur public.

Par contre, rien n’a été prévu dans ce projet de Décret pour répondre aux demandes du Front Commun Syndical visant :
  • la mise en place d’une structure de concertation au niveau du Réseau ;
  • la garantie de maintien des statuts (fonction publique / Commission paritaire 330) pour le personnel qui changerait d’employeur ;
  • la garantie de conditionner les subsides en infrastructures/équipements (compétence régionale) au maintien du statut social (FP ou CP 330) ;
  • le maintien de l’emploi...

Le Gouvernement a pris acte de nos positions mais ne donne aucun engagement de modification concernant le passage du texte en 2ième lecture demain.

D’autre part, le Front commun syndical constate que les grandes manœuvres s’intensifient entre les hôpitaux pour redéfinir la carte de l’offre hospitalière sans aucune concertation sociale.

Cette absence de concertation et l’absence de garantie politique ne peuvent qu’amplifier la crainte pour l’emploi (+/- de l’emploi menacé à notre avis), la crainte de sous-traitance avec forte dégradation des conditions salariales et de travail.

Dans ces conditions, le Front commun syndical reste prêt à mobiliser massivement le personnel des hôpitaux.