Sportdirect : réunion de la dernière chance

Depuis 2015, la direction a pris la décision de fermer certains magasins partout en Europe. En Belgique, huit magasins ont déjà fermé leurs portes. Ce jeudi 14 septembre, une réunion importante aura lieu avec la direction anglaise.

Pour la direction, ces nombreuses fermetures représentent une simple correction suite à l’enthousiasme d’avoir ouvert trop de magasins durant les 15 années de la période faste. Le travailleur paie donc l’addition de ces corrections. Les syndicats ont rencontré la direction à maintes reprises afin d’obtenir de leur part les éléments qui permettent de prévenir ce genre de situation. Leur volonté est bien évidemment d’encadrer ces fermetures.

A l’heure actuelle, certains travailleurs prestent deux mois, d’autres six selon l’annonce et la date de fermeture. Certains sont transférés, d’autres pas selon les possibilités. Hélas, les décisions semblent être prises depuis le Royaume-Unis sans réels critères uniformes. Les travailleurs vivent donc avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. 

Dès lors, des garanties sur le délai des informations et l’obtention de transparence sur la situation de tous les magasins sont exigées. Les syndicats souhaitent également une uniformité des licenciements ainsi qu’une vision commerciale d’avenir en Belgique. Ils attendent à ce que la direction ouvre une réelle négociation en vue d’établir un plan de licenciement avec des critères identiques pour tous les travailleurs concernés y compris pour ceux touchés par les fermetures annoncées, il y a quelques mois.

Puisqu’aujourd’hui, aucune garantie de la direction, de vouloir entamer une réelle négociation sur le sujet, n’a été reçue, la paix sociale va être rompue. Diverses actions sont envisagées rapidement.

Le 14 septembre prochain, une réunion importante aura lieu avec la direction anglaise. Les syndicats espèrent qu’elle annoncera le début d’un réel dialogue social afin d’établir un plan social qui satisfera les travailleurs de Sportsdirect.