Plan d’action mis en place chez EDF Luminus

Suite au licenciement collectif de 14 personnes la semaine dernière, un plan d’action a été mis en place. Aujourd’hui, la centrale de Seraing et l’Ilot Saint Michel sont en grève.

Ce lundi matin, le site EDF Luminus, Ilot St-Michel à Liège, était à l’arrêt.  Cette action faisait suite au licenciement collectif de 14 personnes la semaine dernière, sans aucune concertation préalable avec les représentants des travailleurs.  L’énergéticien justifie ces licenciements par la raison économique.

EDF Luminus court-circuite la concertation sociale. Par son initiative, cette entreprise s’assied sur les règles élémentaires et le respect des instances de concertation. Et, à ce jour, sans aucun rappel à l’ordre de la fédération patronale du secteur. EDF Luminus, pour qui la libéralisation du secteur énergétique a été une porte d’entrée en Belgique grâce à l’argent du citoyen et du secteur public historique la SOCOLIE, ne prétend pas respecter les règles sociales établies garantissant la paix sociale dans le secteur.

Cette libéralisation du marché énergétique a entraîné une dégradation constante des conditions de travail des employés du secteur. Et ceci sans entraîner une quelconque diminution de la facture des clients pourtant promise par tous les politiques. Le secteur énergétique est devenu le terrain de jeux des financiers avec l’argent des consommateurs.

La CNE ne peut tolérer cet état de fait et attend des responsables politiques et économiques une prise de conscience et une remise en question. Par son acte délibéré, sans respecter les règles en vigueur dans le secteur, EDF Luminus a entraîné le gel des négociations sectorielles. Pour la CNE, il n’y a plus d’obligation pour les travailleurs à respecter ces mêmes règles.

Un plan d’action a été mis en place. Aujourd’hui, la centrale de Seraing et l’Ilot Saint Michel sont en grève.

Le Droit de novembre 17