Mestdagh : 450 emplois menacés

Ce matin lors du conseil extraordinaire, le groupe Mestdagh a annoncé son intention de se séparer de 450 travailleurs ainsi que d’autres mesures.

En plus des 450 emplois menacés, le groupe a annoncé la suppression du quart d’heure payé, son intention d’ouvrir tous les magasins tous les dimanches et la prochaine polyvalence totale de ses employés, à l’exception du secteur boucherie-traiteur. Aucune fermeture de magasin ni de franchise ont été annoncées mais le groupe n’exclut pas des licenciements secs car trop peu de départ en RCC.

Mestdagh a également annoncé investir plus de 20 millions d’euros dans les magasins en développant plus le rayon traiteur, la boulangerie traditionnelle et le bio. Le groupe aborde la transition vers la digitalisation, avec beaucoup de retard sur leurs concurrents, de trois manières : commande en ligne, retrait en magasin et livraison à domicile.

Malgré son projet commercial ambitieux, l’intention de licencier 450 travailleurs et l’intervention de centaines d’intérim chaque semaine amènent de nombreuses difficultés dans les discussions pour assurer une organisation de travail avec les moyens humains nécessaires. « Nous déplorons que la professionnalisation et la modernisation de Mestdagh soient autant axées sur la perte d’emploi » précise Evelyne Zabus, permanente CNE. 

Aujourd’hui, la majeure partie des magasins ont débrayé ou vont le faire très prochainement.

Ce communiqué de presse " Mestdagh : 450 emplois menacés " est également disponible en pdf