Le Fonds Démographie pour assurer un travail réalisable

Bruxelles, le 11 septembre 2018 - Des centaines de mesures concrètes afin d’assurer que le travail reste réalisable pour plus de 45.000 employés dans 160 entreprises du secteur de la chimie et des sciences de la vie, c’est le bilan positif tiré environ deux ans après le démarrage effectif du Fonds Démographie. A travers cette initiative innovante, le secteur trace la carte du dialogue social dans le débat de société sur l’allongement des carrières et les défis démographiques. Dans l’industrie de la chimie et de la pharma, près d'un employé sur trois est âgé de plus de 50 ans. Pouvoir travailler de manière durable en restant motivé est donc une priorité absolue pour les partenaires sociaux.

Comment pouvons-nous nous assurer que le travail reste réalisable pour tous, travailleurs, employés et cadres? Tel fut le point de départ de la création du Fonds Démographie lors des négociations sectorielles (CCT) 2015-2016. La décision de consacrer une partie de la masse salariale brute disponible à des mesures spécifiques à l'entreprise pour un travail réalisable a ainsi été une grande première dans notre pays. Grâce au fonds, toutes les entreprises du secteur peuvent, en concertation avec les délégations syndicales, soumettre des plans d'action pour lesquels elles reçoivent une aide financière allant jusqu'à 0,30% de la masse salariale brute de l'entreprise concernée pour une durée maximale de 4 ans.

Le premier plan démographie a été approuvé en décembre 2016. Aujourd'hui, 160 entreprises de la chimie et des sciences de la vie font appel au Fonds Démographie sectoriel. L’ensemble de ces plans couvrent plus de 45.000 collaborateurs, soit environ la moitié des travailleurs du secteur. Le Professeur Peggy de Prins de l’Antwerp Management School apporte quant à elle des conseils académiques et un support dans l’élaboration des plans. L'accent est mis sur quatre domaines d'activité: travail, santé, compétences et gestion de carrière. Une personnalisation par entreprise est souvent nécessaire.

De nombreuses initiatives portent sur l’organisation du travail avec une réduction des heures de travail, des ajustements au travail en équipe, une plus grande implication des travailleurs dans l’agencement des horaires de travail, l’introduction du télétravail ou des projets de parrainage où un collaborateur expérimenté accompagne des collègues plus jeunes. Sur le plan de la santé, les actions BRAVO affichent un haut score (BRAVO est synonyme d’exercice physique, de non-consommation de tabac, de consommation modérée d’alcool, de nutrition saine et de relaxation rapide). En outre, il y a beaucoup d’intérêt pour un accompagnement médical complémentaire et des mesures pour promouvoir l'ergonomie sur le lieu de travail.

En plus des entretiens de carrière classique et de coaching de carrière, le Fonds Démographie porte également sur la prévention du burn-out et la fixation d’accords clairs sur l’accès aux e-mails afin d’assurer un équilibre optimal entre travail et vie privée. De nombreuses mesures visent également à stimuler la mobilité interne au sein d'une entreprise : les employés ont plus de possibilités de changer de département, de poste ou de contenu de fonction. Les emplois peuvent par exemple être regroupés sur base de certaines compétences clés, permettant aux employés d’occuper un emploi similaire tous les six mois dans un département différent.

"Le Fonds Démographie prouve qu'un dialogue social constructif apporte des résultats concrets. Les entreprises et les syndicats du secteur de la chimie et des sciences de la vie ont placé le travail réalisable tout en haut de leur agenda commun en adoptant une vision à long terme soutenue académiquement afin de relever ce défi conjointement et ce, avec succès. Le travail faisable est le défi social le plus important pour les années à venir. Ensemble, avec le gouvernement, nous devons en faire une priorité absolue. Si nous l’abordons intelligemment, nous renforcerons la compétitivité de nos entreprises, ce qui garantira la croissance et la création d’emplois. », déclare Koen Laenens, directeur de la Politique sociale de la fédération sectorielle essenscia.

"Deux ans après le démarrage effectif, nous pouvons affirmer que le Fonds Démographie n’est pas une boîte vide. Aujourd'hui, plus de 45.000 employés du secteur peuvent bénéficier d'initiatives concrètes pour le travail réalisable financées par le fonds. Dans de nombreuses entreprises, l’attention portée à des carrières durables est devenue un point fixe à l’agenda du dialogue social. Le travail n'est certainement pas encore terminé, mais en tant que partenaires sociaux, nous souhaitons coopérer de manière constructive afin de développer et renforcer le fonctionnement du Fonds Démographie », déclare Anita Van Hoof, présidente du Fonds Démographie.