Femarbel refuse de signer l’accord non-marchand bruxellois

Hier, le Front Commun avait communiqué son souhait de réagir rapidement à l’incompréhensible position des représentants des employeurs des maisons de repos commerciales privées.

Malgré d’ultimes tentatives de renouer le dialogue ces 48 dernières heures Femarbel a décidé de rester sur ses positions : refus d’un accord signé par tout le secteur non marchand bruxellois, refus d’accorder de meilleures conditions de travail au personnel des résidences.

Cette position reste incompréhensible car l’intégralité des mesures est financée à 100% par les pouvoirs publics.

Suite au dépôt d’un préavis de grève, le Front Commun Syndical Bruxellois s’est réuni aujourd’hui afin d’élaborer un plan d’actions articulé de la manière suivante :
  • 25/10 à 13h30: concentration devant le siège de Femarbel
  • 06/11: manifestation devant les sièges sociaux des grands groupes du secteur commercial
  • 08/11: une première action de grève devant 3 résidences représentants les 3 plus grands groupes bruxellois
  • A partir de la semaine du 12/11 : actions de grèves tournantes touchant l’ensemble des résidences bruxelloises
Nous regrettons l’immobilisme de Femarbel et nous souhaitons voir appliquer au plus vite et au plus efficacement un accord déjà approuvé par la quasi-totalité des partenaires sociaux, gouvernement bruxellois en tête.

Le communiqué de presse " Femarbel refuse de signer l’accord non-marchand bruxellois " est également disponible en pdf