Ariston-Elco : Le plan social a été approuvé en 2e session

La phase d’information et de consultation de la loi Renault a été clôturée ce jeudi 13 décembre et un préaccord sur le plan social a été approuvé presque simultanément dans cette entreprise active dans les systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. 

Pour rappel, la direction avait annoncé le 30 août dernier son intention de licencier collectivement 25 travailleurs maximum, à partir de la fin de l’année ; 22 employés et 3 ouvriers, sur un total de 120 travailleurs. Ariston-Elco avait alors projeté d’entreprendre un vaste plan de transformation afin d’augmenter ses ventes, d’améliorer sa qualité de service et de réduire ses coûts structurels.

Après un premier rejet à 66% des voix d’une proposition non soutenue par les organisations syndicales, plusieurs jours de négociation intense ont permis une amélioration telle que la nouvelle version du plan social fût approuvée à 81% par le personnel.

La perspective de la fin de l’année entraînant le relèvement et le durcissement de l’âge d’accès à la prépension en cas de restructuration de 56 ans vers 59 ans et la fin de la durée de validité de la CCT nationale y relative furent les moteurs qui ont enclenché un marathon de plusieurs réunions au finish pour aboutir à un préaccord qui prévoit principalement :  
  • La réduction du nombre maximal de travailleurs licenciés de 25 à 13 ;
  • Pour les travailleurs éligibles aux conditions d’accès de la prépension à 56 ans :
    • une indemnité de licenciement de 26 semaines, 
    • un complément d’entreprise de 85% de la différence entre le dernier salaire net et l’allocation de chômage, 
    • une prime d’ancienneté par tranches d’âge, 
    • un budget de formation.
  • Pour les travailleurs non éligibles aux conditions d’accès de la prépension à 56 ans : 
    • une indemnité de licenciement prévoyant notamment 1 mois/année d’ancienneté sans lien avec le niveau de salaire pour les années avant 2014, 
    • une prime d’ancienneté fixe, 
    • une prime d’ancienneté par tranches d’âge, 
    • un budget de formation.
  • 2 ans d’application de ce plan social en cas de licenciement individuel pour raison économique, constituant alors une sécurité d’emploi pour le personnel qui reste.
Un résultat exceptionnel obtenu en front commun grâce à la persévérance du personnel et de leurs représentants.
Ce communiqué de presse " Ariston-Elco : Le plan social a été approuvé en 2ième session " est également disponible en pdf