3M Nivelles, les travailleurs demandent une conciliation

Pendant qu’elle garantit le faste et l’opulence aux actionnaires américains en faisant claquer un record au DOW JONES, 3M joue au misérable avec ses travailleurs du site de Nivelles en ergotant sur tous les paramètres de leurs conditions de départ avec la complicité de AGORIA.

Mardi passé, le 24 octobre, la presse faisait état des excellents résultats des géants industriels 3M et CATERPILLAR qui ont permis au DOW JONES d’enregistrer sa plus forte progression depuis un mois et demi alors que Wall Street évolue déjà à des niveaux record.

Hier, mardi 07 novembre, les représentants du personnel du site de Nivelles ont déploré la situation de blocage à laquelle ils sont confrontés et ont annoncé un arrêt de travail dès 05h30 ce mercredi matin jusque vendredi soir. Une assemblée du personnel est prévue lundi matin dans la foulée pour valider le plan des actions suivantes. Tenant compte du 15 novembre, date de la prochaine réunion,  l’entreprise a été décrétée « Direction non admise ».

L’échec actuel de l’équipe 3M désignée pour piloter l’application de la loi RENAULT dans le conseil d’entreprise et la négociation d’un plan social contraste avec les performances du groupe. Ceux-ci avaient entre-autres déjà entretenu l’opacité sur le business plan établi au moment du rachat de WENDT BOART par 3M, agit avec des pieds de plomb pour répondre aux candidats repreneurs menant à leur renoncement et multiplié les maladresses et incohérences envers le personnel. 

En effet, pendant qu’ils motivaient l’intention de fermeture de l’entreprise par de prétendus mauvais chiffres, la direction Benelux de 3M se félicitait par communication interne à tous les travailleurs des superbes performances atteintes et alors que le personnel se sent non respecté par des conditions de départ inférieures à celles octroyées dans leur secteur en cas de fermeture, ils reçoivent par communiqué l’annonce que 3M est passée de la position 31 à la position 19 dans le classement mondial des entreprises qui ont la meilleure réputation en matière de responsabilité sociale ! Il y a comme un hic !

Alors que nous nous souvenons tous des promesses et engagements pris par le monde politique en ce qui concerne l’amélioration de la loi RENAULT lors de l’annonce de la fermeture de CATERPILLAR, le personnel constate, qu’à ce jour, 3M rejette systématiquement la demande du conseil d’entreprise d’avoir l’assistance d’un bureau d’expertise indépendant pour fiabiliser les chiffres opérationnels reçus, constituer un plan industriel et financier en vue du maintien total ou partiel de l’activité et/ou pour rechercher des repreneurs potentiels. En conséquence, les représentants du personnel Ouvriers/Employés demandent une conciliation au ministère pour sortir de cette impasse dans l’intérêt des 107 travailleurs qui vont perdre leur emploi.

Ce communiqué de presse "3M Nivelles: Le bonheur des actionnaires américains, le malheur des travailleurs belges !" est également disponible en pdf

Le Droit de novembre 17