Négociations sectorielles en CP 200

Ce jeudi les revendications des organisations syndicales pour 2017-2018 ont été présentées aux représentants des employeurs à l’occasion d’une réunion de la Commission Paritaire.

Les dates de négociation sont fixées au 2 mai, 8 mai et 22 mai.

Quelles sont les revendications ?

Nous demandons d’optimaliser au maximum la marge salariale de 1,1% validée par l’accord interprofessionnel sous forme d’ augmentation des salaires bruts.  Nos conventions relatives à la RCC (prépension) et aux crédits-temps doivent être renouvelées ainsi que la convention formation.  En matière de formation nous demandons d’ailleurs une augmentations du nombre de jours et un renforcement du droit individuel.  La réduction du temps de travail avec maintien du salaire figure également parmi nos revendications.  Depuis des années le temps de travail hebdomadaire n’a plus été réduit. Vu le recul de l’âge de la pension, les rythmes de travail qui s’intensifient, le chômage important, des jeunes en particulier, il est temps de réfléchir à une autre répartition du temps de travail qui ne se traduise pas uniquement par de la flexibilité à la mode patronale mais également par une diminution du temps de travail pour créer de l’emploi et du bien-être.

D’autres revendications sont formulées parmi lesquelles un cadre pour le télétravail et les horaires flottants, une renégociation des conditions pour les régimes de grande flexibilité, un droit à l’indisponibilité en dehors des heures de travail (droit à la déconnexion e.a.),…

N’hésitez pas à en parler dans votre entreprise, à vos collègues et à votre employeur ! Nous ne pouvons négocier et obtenir des améliorations des conditions de travail qu’avec le soutien des employés et rappelons qu’un accord sectoriel bénéficie à tous les employés de la CP200 càd près de 420.000 employés pour l’ensemble du pays !