Des accords Non Marchand avant l’été

C’est possible ! C’est indispensable !

Suite aux manifestations monstres du Non Marchand (20.000 personnes), les gouvernements commencent à bouger.
Des réunions ont lieu aux différents niveaux de pouvoir
  • pour présenter et analyser les revendications
  • pour chiffrer les revendications
  • parfois pour établir des priorités…
Des budgets ont été proposés au niveau régional et communautaire… Mais nulle part les signaux ne sont suffisamment positifs. Ils ne permettent pas de croire qu’un accord Non Marchand valable peut être conclu sur de telles bases.

Au niveau des soins de santé fédéraux :
  • les employeurs demandent encore plus de flexibilité
  • le gouvernement ne prévoit que des cacahuètes pour l’accord non marchand privé en 2017 et en 2018
  • le gouvernement considère que le budget de 50 M°€ disponible depuis 2016 pour IFIC (nouvelle classification de fonctions) fait partie de l’accord Non Marchand
  • le cabinet De Block refuse qu’on utilise l’argent du tax shift pour améliorer les résultats des négociations ( près de 50 M°€ de cadeau aux employeurs d’ici 2020)…
Si nous voulons débloquer la situation, nous devons obtenir un préaccord cet été afin que les discussions sur les budgets 2018 et 2019 prévoient des moyens suffisants.

C’est pourquoi nous irons manifester notre colère et notre détermination chez le Premier Ministre Charles Michel
Le jeudi 1er juin à 10H à Bruxelles
RDV Place des Barricades

Le Droit de novembre 17