Dans le pétrole les employeurs jettent de l'huile sur le feu

Les « négociations » de vos conditions de travail et de rémunération pour la période 2017-2018 ont été lancées le 4 avril, le 3 et le 11 mai.
Bien que les employeurs aient aussi affirmé vouloir trouver rapidement un projet d’accord pour tout le secteur, nous avons été forcés de constater qu’ils prétendent ne pas avoir de mandat à cet effet.

Les employeurs du secteur du pétrole veulent utiliser ces négociations pour arriver à :
  • un démantèlement du système d’index pour les ouvriers en passant à un index annuel ;
  • une extension de la flexibilité avec plus d’heures supplémentaires (relèvement de la limite légale au-dessus de 143 heures) ;
  • l’exclusion des cadres des dispositions salariales sectorielles ;
  • pas d’humanisation du travail en équipe ;
  • pas de meilleure combinaison famille-emploi ;
  • poursuite de l’outsourcing du secteur.
Cela s’ajoute au refus de modaliser sérieusement le pouvoir d’achat. On ne veut même pas appliquer la norme salariale nationale sectorielle. Les négociations ont dès lors échoué.

C’EST POURQUOI NOUS MENONS UNE ACTION
JEUDI 1ER JUIN 2017
JOURNÉE D’ACTION NATIONALE AVEC INTERRUPTIONS DE TRAVAIL
MARDI 6 JUIN 2017
JOURNÉE D’ACTION NATIONALE AVEC INTERRUPTIONS DE TRAVAIL

Ces actions sont un premier pas syndical pour amener les employeurs à d’autres idées. Au besoin, le plan d’action sera étendu. Suivez les directives de vos délégués locaux.