Qu’envisagent les politiques pour le secteur Commerce ?

Depuis quelques années, les partis et gouvernements successifs ne nous ont pas épargné : travail de nuit, instauration des flexijob, élargissement du travail étudiant, diminution des possibilités fin de carrière et crédit temps, gel de l’indexation, diminution de l’allocation de garantie de revenus des temps partiels…Et des projets fleurissent encore: élargissement des heures d’ouverture, …etc. Les législations pleuvent mais ce sont les travailleurs qui en paient les conséquences. Il était donc temps de les confronter aux humains qui tous les jours travaillent dans ce secteur.

Ce 2 avril, plus de 140 militant-es du secteur commerce se sont donc réunis pour mettre 6 partis politiques francophones sur le grill. Défi, PS, PTB, CDH, MR et Ecolo étaient présents devant une salle comble.

Durant la journée, les militants ont donc questionné les représentants politiques sur 4 thèmes : heure d’ouverture, travail du dimanche et de nuit ;  La réduction du temps de travail et la conciliation vie privée professionnelle ; Le statut des temps partiels et les contrats précaires (flexijob, étudiant..) ; la digitalisation. Chaque parti a eu l’occasion d’expliquer ses positions sur le sujet ainsi que les éventuelles mesures envisagées. Les militant-es ont pu , à travers de débats denses et enrichissants, faire part de leur réalité, de leur quotidien, de leurs inquiétudes que beaucoup de partis ignorent ou feignent d’ignorer.

Nous avons tenté d’aller au-delà des slogans pour identifier les positions de chacun et deviner ce qu’il nous réserverait pour la prochaine législature. Nous en avons profiter également pour rappeler nos priorités : une réduction du temps de travail collective sans perte de salaire et avec embauche compensatoire pour permettre, entre autre : 
  • une meilleure conciliation vie privée vie professionnelle ;
  • une limitation des pertes d’emploi dû à l’introduction des nouvelles technologies ;
  • une revalorisation des salaire des temps partiels ;
  • de travailler pour vivre ..et non l’inverse !
Curieux-se ? Chaque parti nous a envoyé les réponses écrites à nos questions.

Le 26 mai, n’oubliez pas d’aller voter en toute connaissance de cause.