Décryptage du Zomerakkoord (VI)

Cet été 2017, pendant que vous preniez un repos bien mérité, le gouvernement de Charles Michel, lui, a pris une série de 100 mesures pour le budget de l’Etat en 2018. Et ces mesures font mal ! Oh, pas à tout le monde bien entendu. Seulement aux travailleurs, aux allocataires sociaux et aux pensionnés. Les très riches s’en sortent bien, Dieu Merci !

Ces fiches vous informent sur une série de ces mesures et leurs impacts sur votre vie et celle de vos proches.
  1. La casse du statut de fonctionnaire
  2. L’extension des Flexi-Jobs aux travailleurs du commerce et aux pensionnés
  3. La modification du calcul des pensions (avec perte en moyenne de 160€ par mois par pensionné) et les pensions à points (la pension-loterie !)
  4. La diminution du salaire brut des jeunes
  5. Le changement de définition d’un ‘emploi convenable’ pour les chômeurs
  6. La favorisation des plateformes numériques

Trois grandes tendances dans ces mesures :
  1. Faire disparaitre les contrats et statuts stables et créer des catégories de travailleurs hyper-flexibles, hyper-précaires, sans aucune sécurité d’emploi ni de conditions de travail
  2. Mettre en concurrence ces travailleurs précaires entre eux, et avec les travailleurs ‘classiques’ pour tirer vers le bas toutes les conditions de travail : Tous contre tous !
  3. Affaiblir la Sécurité sociale en diminuant les cotisations sociales, pour après pouvoir dire : ‘La Sécurité sociale est déficitaire, il faut augmenter le prix des soins de santé, mettre fin au crédit-temps, baisser les pensions, responsabiliser la population, promouvoir l’épargne pension et le compte carrière…’

Le Droit de novembre 17