Les éditoriaux

… tous les deux tombent dans l’eau : qui reste ?
Depuis deux mois, la presse nous abreuve jusqu’à plus soif des scandales Publi-Fin, et du jumeau flamand Publi-Part : des élus ont touché des revenus importants pour ne rien faire. En langage courant, ils ont simplement, profitant de l’anonymat, piqué dans les caisses.
En savoir plus
FÉVR. 3

Résistances

Il y a des générations chanceuses : elles accostent l’âge adulte en des temps de progrès, de paix et d’espérance. Et d’autres qui voient le jour en de sombres années, pleines d’idiotie et de violence. Pour y faire leur chemin, celles-là doivent choisir entre la résignation, la collaboration avec l’occupant, ou la résistance.
En savoir plus
" … déjà tout petit, il se cachait pour arracher leurs ailes aux papillons. A l’école, il attendait que l’institutrice ait le dos tourné pour tirer les cheveux des filles : mais grâce à son sourire angélique il n’était jamais puni. "
En savoir plus
Louise et Michel sont deux êtres humains. Tous deux sont protégés par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et sont donc « libres et égaux en dignité et en droits ». Tous deux travaillent beaucoup, tous deux ont des soucis, une famille, des enfants.
En savoir plus
Dans mon journal de cette dernière semaine de septembre, je lis un édito édifiant. Le gouvernement s’étant trompé de 2 milliards dans ses prévisions, il faudra pour le budget 2017 « faire tomber les tabous ».
En savoir plus
Pour présenter son plan « Travail faisable », le ministre Kris Peeters a voulu mettre en avant quelques éléments positifs qu’on peut y trouver. Parfois, travailler 50 heures une semaine sur deux, et 25 heures les autres semaines, peut être pratique pour un parent séparé. Merci Kris !
En savoir plus
Pour présenter son plan « Travail faisable », le ministre Kris Peeters a voulu mettre en avant quelques éléments positifs qu’on peut y trouver. Parfois, travailler 50 heures une semaine sur deux, et 25 heures les autres semaines, peut être pratique pour un parent séparé. Merci Kris !
En savoir plus
C’était il y a 60 ans, le 16 février 1966. A l’unanimité, sans autorisation d’un ministre quelconque, les 3000 femmes décident que la grève commencée spontanément ce matin-là continuera jusqu’à ce qu’on les entende.
En savoir plus
Malgré l’émotion, malgré l’effroi que nous causent les attentats de Paris, et malgré la peur d’autres attentats, nous devons garder les yeux ouverts.
En savoir plus
"Il y a un an, deux hommes ont pris une décision dont les conséquences pèseront longtemps et lourdement sur notre vie et celles de nos proches."
L'édito de Felipe Van Keirsbilck
En savoir plus