Série : L'histoire d'une conquête syndicale...

Que ce soit dans la sphère du travail ou celle de la société en general, de nombreux acquis don't nous bénéficions aujourd'hui ont été obtenus de haute lutte par les organisations syndicales et des militantes et militants. Replongez-vous dans l'histoire pour comprendre et défendre ces progrès sociaux...

Les articles

La réduction collective du temps de travail

Il était une fois... au 19ème siècle, des journées de travail d’une moyenne de 12 heures, et qui pouvaient même atteindre 16 heures dans certains secteurs industriels. Et ce, y compris pour les enfants ! Depuis, les organisations syndicales se sont battues pour réduire le temps de travail, sur la journée, l'année et la vie.

L'assurance pension

Il était une fois... au 19ème siècle, des ouvriers qui, une fois devenus trop vieux pour travailler, ne pouvaient compter que sur la solidarité familiale ou la charité pour échapper à la misère. Vers la moitié du siècle, l’Etat commence à se préoccuper du problème, en estimant que l'ouvrier doit se montrer pévoyant. Les organisations syndicales construiront quantà elles un sysème de pension solidaire et efficace.

Les allocations familiales

Il était une fois... une tactique patronale pour éviter des augmentations salariales, devenue une revendication syndicale. Au début du 20ème siècle, quelques industriels versent des allocations journalières aux travailleurs avec épouse et enfants. Il s’agit d’une façon d’esquiver les hausses de salaire revendiquées par les ouvriers, face à l’augmentation du coût de la vie. Au départ, les syndicats se montrent réticents face à l’initiative patronale. Une fois qu’ils s’y rallient, ils réclament l’extension du système à l’ensemble des salariés et leur participation à sa gestion.

La démocratie sociale

Il était une fois... l’apparition d’une nouvelle organisation du travail : le capitalisme commercial. Au Moyen Age, une minorité privilégiée s’approprie les instruments de production, et les artisans deviennent des ouvriers salariés. Ceux-ci se voient peu à peu exclus de la décision économique et de l’organisation du travail.Les travailleurs doivent alors conquérir la démocratie dans leur entreprise.

L'assurance soins de santé

Il était une fois... au 19ème siècle, une classe ouvrière dont la seule richesse était sa force de travail. En quittant les campagnes pour rejoindre les villes et la vie industrielle, ces femmes et ces hommes quittaient en même temps tous les mécanismes de solidarité propres au monde agricole. Tomber malade signifiait alors des ennuis en cascade. Au fil des décennies, une assurance soins de santé se met alors en place.

L'assurance chômage

Il était une fois... des ouvriers qui, lorsqu’ils n’avaient plus de travail, ne pouvaient compter que sur la charité pour survivre. Pour se prémunir contre ce risque, des associations de résistance ouvrières s’organisent et constituent les premières caisses de chômage dès la fin du siècle. Aujourd'hui, le gouvernement préfère s'attaquer aux victimes du chômage plutôt qu'à ses causes.